Arcs-en-ciel rocheux

J’ai l’honneur de participer avec 6 autres membres du club photo Capteurs D’Images à une exposition au Domaine Trinity dans le secteur Iberville.

Voici les 6 photos que j’ai le privilège de présenter.

Elles ont toutes été imprimées sur de l’acrylique en différents formats, variant de 10po x 15po pour certaines et allant jusqu’à 48po x 48po.

N’hésitez-pas à aller les voir et à communiquer avec moi si l’une, ou plusieurs, d’entre-elles vous intéresse!

Le phare

Le phare de l’Île Verte a été le premier à être construit sur le fleuve Saint Laurent.  Nous avons eu le privilège d’en faire la visite durant notre séjour.

Nous avons eu la chance d’habiter dans la maison du phare.  Il a été présent pour nous à tous les instants: de près ou de loin, par ciel bleu ou ciel nuageux, de jour ou de nuit, à marrée haute ou à marrée basse.

Voici donc ma dernière série de photo de l’Île Verte: le phare!

 

The Île Verte lighthouse was the first to be built on the Saint Lawrence River. We had the privilege of visiting it during our stay.

We were lucky to stay in the lighthouse house.  It was present for us at all times: near or far, by blue sky or cloudy sky, day or night, high tide or low tide.

Here is my last photo series of Green Island: the lighthouse!

Les pierres de l’Île Verte

L’environnement et le paysage de l’Île Verte est extrêmement rocheux mais aussi incroyablement changeant.

En effet, bien que notre regard se pose constamment sur des pierres elles sont de formes et de textures très variées: parfois énormes mais souvent très petites, à l’occasion grises mais plus souvent qu’autrement colorées, arrondies et lisses ou encore tranchantes et minces.

Observées de près, elles deviennent de vraies oeuvres d’art de la nature et ce spectacle se transforme constamment au gré du vent et des marrées.

 

The environment and landscape of Green Island is extremely rocky but also incredibly changing.

Indeed, as we look around the island we almost constantly see stones but they exhibit different shapes and textures: sometimes huge but often very small, sometimes gray but more often than not colourful, rounded and smooth or sharp and thin.

Observed closely, they become real works of art of nature and this show is constantly changing with the wind and the tides.

L’effet du vent

En plus des défis de groupe qui nous étaient présentés à chaque début de journée, nous avons également eu un défi personnel.  En effet, en début de séjour, chaque participant a reçu un défi qui lui était propre.  Libre à chacun de choisir partager ou non avec les autres le thème sur lequel il aurait à travailler.  À la fin du séjour, nous devions présenter notre série individuelle à tout le groupe.

Dans mon cas, c’est le thème « L’effet du vent » qui a été mon défi personnel.  Voici donc ces photos.

 

In addition to the group challenges that were presented to us at the beginning of each day, we also had a personal challenge. Indeed, at the beginning of the stay, each participant received a challenge of his own. Everyone was free to choose whether or not to share with others the theme on which he or she would have to work. At the end of the stay, we had to present our individual series to the whole group.

In my case, it was the theme « The effect of the wind » that was my personal challenge. Here are these pictures.

Couleurs chaudes, couleurs froides

Nous en étions déjà rendus au 6e et dernier défi de groupe.  Cette fois-ci, notre caméra devait s’attarder aux contrastes des couleurs: les couleurs chaudes et les couleurs froides.

Pour se faire, puisque la marrée était basse, nous avons pu marcher sur la rive et dans les battures.

 

We were already at the 6th and final group challenge. This time, our camera had to focus on color contrasts: warm colors and cold colors.

To do so, since the tide was low, we walked on the shore and in the flats.

Les reliefs

Le défi suivant consistait à photographier les reliefs dans l’environnement.  Dans ce but, nous sommes allés dans les deux extrémités de l’Île: le Bout-d’en-Haut et le Bout-d’en-Bas.

Bien que seulement une douzaine de kilomètres séparent les deux endroits, les paysages sont complètement différents.

 

The next challenge was to photograph the reliefs in the environment. For this purpose, we went to both ends of the Island: Bout-d’en-Haut and Bout-d’en-Bas.

Although only a dozen kilometers separate the two places, the landscapes are completely different.

Le Richelieu en automne

Petite pause automnale cet après-midi.  Je me suis promenée, à pieds et en voiture, le long de la rivière de St-Jean-sur-Richelieu jusqu’à Chambly.  La température était fraiche, les couleurs étaient chaudes et l’eau de la rivière coulait doucement.  Voici mes photos préférées de la journée.

 

Little autumn break this afternoon. I walked and drove along the Richelieu river from St-Jean-sur-Richelieu to Chambly. The temperature was cool, the colors were warm and the water flowed gently. Here are my favorite photos of the day.

Activité au port

Le matin suivant, nous nous sommes rendus au port dans le but de photographier l’activité qui entourait l’arrivée et le départ du traversier.  Comme le ciel était lourd et que les probabilités d’averses étaient grandes, nous avions également comme thème secondaire de photographier « à travers la pluie ».

La réalité a été un peu différente de ce à quoi nous nous attendions: très peu de véhicules ont utilisé le traversier et il n’est tombé que quelques gouttes de pluie.  Le plus gros de l’activité au port ce matin-la était créé par les 17 photographes qui s’y promenaient!

 

The following morning, we went to the harbor to photograph the activity surrounding the arrival and departure of the ferry. As the sky was filled with heavy clouds and the chances of showers were high, we also had as a secondary theme to photograph « through the rain ».

The reality was a little different from what we expected: very few vehicles used the ferry and only a few drops of rain fell. Most of the activity at the harbor this morning was created by the 17 photographers who were present!

Les couleurs de l’Île

Comme deuxième défi photographique, nous sommes partis à la recherche des couleurs de l’Île.

Nous avons photographié toutes les couleurs, tant au niveau de la nature, car la couleur de la végétation était riche en ce début d’automne, qu’au niveau des jolies maisons que l’on retrouve tout autour de l’Île.

 

As a second photographic challenge, we went looking for the colours of the Island.

We photographed all the colours: the colour of nature, as it was rich in this beginning of autumn, as well as  the colours of the pretty houses that one finds all around the Island.

 

Effet de la marrée

Premier matin, premier contact avec l’île, premier sujet: nous avons eu à chercher à illustrer les effets de la marrée.

Alors que nous partions avec nos appareils avec ce thème en tête, les eaux se retiraient rapidement.

Il est intéressant de savoir que sur l’Île Verte, les marrées font fluctuer le niveau de l’eau de 5 mètres à environ tous les 6 heures.  Le paysage se transforme donc énormément et extrêmement rapidement.

 

First morning, first look at the island, first subject: we had to illustrate the effect of the tides.

As we started with our cameras in our hands and this theme in mind, the waters were quickly retiring.

It is interesting to know that on Île Verte, the tides cause a 5 meter fluctuation in the water level every 6 hours. The landscape is therefore changing enormously and extremely rapidly.

%d blogueueurs aiment cette page :