Puerto Chacabuco, Chili

Le 30 octobre c’est à Puerto Chacabuco au Chili que notre navire s’est arrêté.

Cette ville est située dans la région Aisén.  Le port de Puerto Chacabuco sert d’escale aux navires desservant le Parc National Laguna San Rafael.

Au cours de la journée, nous avons pu admirer les paysages majestueux de cette partie de la Patagonie.

Advertisements

Les Chutes Petrohué & le Volcan Osorno

Le matin du 29 octobre, nous nous sommes arrêtés à Puerto Montt au Chili.  Cette ville est la capitale de la province de Llanquihue et de la région des Lacs.

Après un un trajet en autocar le long du Lac Llanquihue et à travers le village d’Ensenada nous sommes arrivés à Lake Todos los Santos où nous sommes embarqués sur un bateau qui allait nous permettre d’admirer le lac Llanquihue et le Volcan Osorno, lorsque les nuages laisseraient l’entrevoir.

Encore une fois, la vitesse à laquelle le ciel changeait était impressionnante: en quelques minutes  tout passait du ciel complètement couvert gris et menaçant, au ciel dégagé avec du bleu intense, à la pluie qui, par moments, ressemblait à de la neige .

Nous nous sommes ensuite déplacés jusqu’au parc national Vicente Pérez Rosales où nous allions avoir la chance de nous approcher des chutes Petrohué, avec en toile de fond le volcan Osorno.  La couleur de l’eau, ainsi que la beauté et la puissance de ces chutes étaient fascinantes.

 

Le Canal Sarmiento

Voici les images que j’ai eu le plaisir de créer alors que le navire avançait doucement le long du Canal Sarmiento au Chili.

En ce premier jour de novembre, le printemps tardait à venir en Patagonie et les glaces, encore trop épaisses, ne nous ont pas permis d’approcher du glacier que nous étions censés voir.  Notre capitaine a donc modifier l’itinéraire pour nous permettre d’admirer le glacier Brujo.

Le Cap Horn

Le soir du 3 novembre, le capitaine du navire nous a informé que nous devions, avant de nous coucher pour la nuit, nous assurer de ranger tous les objets fragiles qui se trouvaient dans notre cabine.

En fin d’après-midi nous avions pu voir les membres de l’équipage attacher les chaises qui se trouvaient sur les ponts.  Plus tard durant la soirée, nous avons également observé le personnel de la salle à manger qui rangeait la vaisselle, la verrerie et tout ce qui était fragile.

Qu’est-ce qui nous attendait?

Tôt le matin du 4 novembre, le bateau qui tanguait et la voix du capitaine nous ont réveillés: nous avions de la chance, nous allions être en mesure de faire le tour de Cap Horn, les conditions étaient favorables: les vagues n’avaient que 6 mètres de hauteur et le vent était calme à environ 100km/heure!

Les conditions météorologique changeaient constamment.  Le ciel passait du gris au noir en laissant parfois passer un rayon de soleil.  La force de la nature était impressionnante à observer!

Vous pouvez même voir … et entendre la force du vent …

Les manchots de l’Île Magdalena, Chili

Notre première rencontre avec les manchots s’est faite le matin du 2 novembre.

C’est à bord d’un traversier que nous avons parcouru la distance entre Punta Arenas et l’Île Magdalena.

Comme c’était le printemps, la colonie n’était pas encore complète: certains manchots tardaient à revenir sur l’île. Ceux qui étaient là étaient, en grande partie, occupés à garder les oeufs bien au chaud dans leur nid.

En plus du plaisir de photographier les manchots, le ciel, toujours changeant, a beaucoup attiré mon regard.

L’Allée des Glaciers

Tôt le matin du 3 novembre, nous avons été réveillés par la voix du capitaine qui nous annonçait que nous entrions dans l’Allée des Glaciers située sur la pointe sud ouest du Chili.

Nous avons eu le plaisir d’admirer et photographier les glaciers Francia, Holanda, Italia et Alemania. Les teintes de bleu étaient surprenantes.  Le ciel, toujours menaçant, changeait constamment et laissait parfois passer quelques rayons de soleil.

 

%d blogueurs aiment ce contenu :