Belles-Dames au jardin

C’est l’automne ou c’est l’été, on ne sais pas trop.  Il fait beau, il fait chaud et les Belles-Dames s’invitent dans mon jardin.  Elles sont nombreuses et elles sont nerveuses.  Elles ne restent qu’au même endroit qu’un très bref moment.  En voici quelques-unes !

Advertisements

Sortie au jardin

Comme l’été semble être finalement arrivé, une sortie de groupe a été organisée au Jardin Daniel A. Séguin de Ste-Hyacinthe par un membre de notre club photo Capteurs D’Images.

Quelle belle découverte!  Nous en avons eu plein les yeux, le nez et les oreilles avec la grande variétés de fleurs, leurs couleurs, leurs parfums et même le chant des oiseaux!

Tout un avant-midi passé à avancer tout doucement pour découvrir, au gré de la lumière qui changeait, ce que le jardin avait de plus beau.

 

Summer seems to have finally arrived and a photography group outing to the Daniel A. Seguin garden in Ste-Hyacinthe has been organized by a member of our photography club Capteurs D’Images.

What a beautiful discovery! Our eyes, nose and ears were filled with and incredible varieties of flowers, with their colours and perfumes. Even the birds were singing for us!

A whole morning spent moving slowly to discover, in the ever changing light, the garden’s most beautiful treasures.

Après-midi en prison

Il y a quelques semaines j’ai eu la chance d’aller passer un après-midi à la Prison Winter de Sherbrooke.

Cette prison, construite entre 1865 et 1867, est un des plus vieux édifices de la ville.  Elle a été fermée en 1990.

Les installations comptent 51 cellules simples ou doubles aux étages et 6 au sous-sol. Les bâtiments sont faits de douze secteurs dont un réservé à l’isolement. Il y a un parloir, une chapelle, une infirmerie, une cuisine et une buanderie. Finalement, il y a également une section réservée aux femmes, une pour les travailleurs, des bureaux et un poste de contrôle.

Prendre le temps d’observer, de sentir et de capter l’atmosphère de ces lieux fut une expérience des plus intéressantes.

 

A few weeks ago I had the chance to spend an afternoon at the Winter Prison in Sherbrooke.

This prison, built between 1865 and 1867, is one of the oldest buildings in the city. It was closed in 1990.

The facilities have 51 single or double cells on the floors and 6 in the basement. The buildings are made up of twelve sectors, one of which is reserved for isolation. There is a parlor, a chapel, an infirmary, a kitchen and a laundry room. There is also a section for women, one for workers, offices and a checkpoint.

Taking the time to observe, feel and capture the atmosphere of this place was a very interesting experience.



		
		

 

Espoir de printemps

En ce froid matin de mars, les papillons du Jardin Botanique de Montréal nous donnent espoir que la chaleur et les couleurs reviendront.

On this cold March day, butterflies from the Montreal Botanical Garden give us hope that warmth and colours will eventually come back.

Matin d’hiver

En ce mois de février où les jours sont parfois très froids, il est bon de jouer avec le soleil et quelques fleurs pour se réchauffer le coeur et se rappeler que le printemps sera bientôt là.

In this time of the year where days are sometimes very cold, it is good to play with the sun and some flowers to warm up our heart and remember that Spring will soon be here.

 

 

Les femmes girafes du Lac Inle

En approchant du premier anniversaire de notre départ pour la Birmanie, je prends le temps de revisiter mes photos.

Les femmes girafes du Lac Inle m’ont beaucoup touchée.  Ces femmes, de la tribu Kayan, sont très fières de leur culture et de leurs traditions.  Pour ces femmes, les anneaux portés au cou sont un signe traditionnel de beauté.  Les fillettes commencent à les porter vers l’âge de 5 ans et, avec le temps, des anneaux sont ajoutés.  Les femmes peuvent porter jusqu’à 25 anneaux.

Une légende dit que c’est pour se protéger des tigres que les femmes ont commencé à porter ces anneaux autant au cou, aux poignets et aux chevilles.

De nos jours, elles fabriquent des objets artisanaux et des souvenirs qu’elles vendent aux touristes pour subvenir aux besoins de leurs familles.

 

As the first anniversary of our departure for Burma approaches, I take the time to revisit my photos.

The giraffe women of Inle Lake have touched me a lot. These women, from the Kayan tribe, are very proud of their culture and their traditions. For these women, the rings worn around the neck are a traditional sign of beauty. The girls begin to wear them around the age of 5 and, over time, rings are added.  Women can wear up to 25 rings.

A legend says that it is to protect themselves from tigers that women began to wear these rings around their neck, wrists and ankles.

Nowadays, they produce handicrafts and souvenirs that they sell to tourists to support their families.

Au coeur de l’orchidée

Les fleurs de l’orchidée me fascinent.  Elles sont à la fois délicates, fortes et riches de textures.  Je me suis amusée à m’en approcher de plus en plus.

I find the orchid’s flowers fascinating.  They are, at the same time, delicate, strong and filled with rich details.  I enjoyed spending time getting closer and closer to them.

 

 

%d blogueurs aiment ce contenu :